Jury of the 38th Montreal World Film Festival

Monday July 28, 2014

Rachid Bouchareb, Andréanne Bournival, Fridirik Thor Fridriksson Ana Torrent, Jane Zhang and Sergio Castellitto, president

 

 

Montreal, July 28, 2014 – The Montreal World Film Festival is pleased to announce that  Franco-Algerian director-producer Rachid Bouchareb, Andréanne Bournival, grande dame of Quebec television and cinema, and noted Icelandic producer Fridrik Thor Fridriksson will complete the international jury of the 38th Festival. These three join already announced jurors, actresses Ana Torrent and Jane Zhang under the presidency of Italian actor and director Sergio Castellitto.

“We are happy and honored to have a jury of this diversity and calibre to judge our official competition,” declared MWFF president Serge Losique. “Their different perspectives, whether geographic or aesthetic, reflect the openness to other cultures that the Festival has had as its guiding light since its inauguration.”

The only A category competitive event in North America recognized by FIAPF (the International Federation of Film Producers Associations), the Montreal World Film Festival will be held in 25 days from August 21 to September 1, 2014.

 

The Jury

 

Rachid Bouchareb

            Rachid Bouchareb is a French film director of Algerian descent. From 1977 to 1983, he worked as an assistant director at France’s state television production company, Société française de production (S. F. P), and subsequently for broadcasters TF1 and Antenne 2. He formed his own production company, 3B, with his associate Jean Bréhat in 1988. Bouchareb began making short films in the 1980s.

            His featured film debut came in 1985 with Bâton Rouge. Since then his acclaimed films have included Poussières de vie (Dust of Life) (which competed in the 1994 MWFF before receiving an Academy Award nomination for Best Foreign Language Film); Little Senegal in 2001, as well as Two Men in Town in 2014, both shown in competition at the Berlin Film Festival; and Days of Glory, which received the Best Foreign Language Film nomination in 2006 and also won prizes at the 2006 Cannes Film Festival. His film, Hors-la-loi, competed for the Palme d'Or at the 2010 Cannes Film Festival and it was the Algerian entry for the Best Foreign Language Film at the 83rd Academy Awards and was one of the five final nominees.

 


 

Andréanne Bournival

            Over her long career in program management at several television channels – Télé-Québec (acquisitions and co-productions), Radio-Canada, TV5 and Canal D – then with the French production program of the National Film Board of Canda, Andréanne Bournival has always looked to ensure a prominent presence for the cinema, both from here and abroad, on the small screen.

            Andréanne Bournival was President of the Quebec section of the Academy of Cinema and Television. For her, the MWFF is a passport to the world, a reflection on the great and the small history of humanity, a way to live life intensely through the power of dreams, a connection to the sensitivity and creativity of filmmakers. The MWFF is also the opportunity to share her favourite movies with family and friends. She will be representing the public on this year's jury.

 

Fridirik Thor Fridriksson

            Director, writer, actor and producer Fridrik Thor Fridriksson began his filmmaking carrier with a series of experimental films and documentaries in the early 1980s (The Blacksmith and Rock in Reykjavik). In 1987, he founded The Icelandic Film Corporation, which has become Iceland's most important production company, producing Fridriksson’s films as well as working with other Icelandic directors and producers. Through Fridriksson's international reputation the company has built a network of internationally well-established co-production partner companies.

            As a director, Fridriksson gained international recognition and critical acclaim with his second feature Children of Nature, which won best artistic contribution in the 1991 MWFF before being nominated for an Oscar as Best Foreign Language Film. In 2006, he played in Lars von Trier's film Le Directør and in Jóhann Sigmarsson long-feature  Plan B.  He has also coproduced such films as Trier's Dancer in the Dark and Hal Hatley's No such Thing.

 

Ana Torrent

            Ana Torrent began her career as a child in what some consider to be the greatest of Spanish films, Victor Erice’s Spirit of the Beehive (1973) and she quickly confirmed her precocious talent in Carlos Saura’s masterful Cria Cuervos (1976) and Elisa vida mia (1976) . She has since worked with many other Spanish directors, including Jaime Armiñan, Julio Medem, Helena Tabema and Alejandro Amenábar, whose Tesis garnered Torrent a Goya nomination and best actress notices at several festivals. Her role in Jaime de Armiñan’s El Nido (1980) earned her best actress at the MWFF.     Torrent’s talent has attracted the interest of many foreign directors, including Klaus Kirschner (Misa en Si Minor), Gilo Pontecorvo (El Tunel), Peter Greenaway (The Tulse Lupper Suitcases I, II and III), Roland Joffé (There Be Dragons) and Justin Chadwick (The Other Boleyn Girl). She has also acted extensively on the small screen, for Spanish networks as well as the BBC and Italy’s RAI, and on stage, where this September she will play in the Spanish National Theatre’s production of Shakespeare’s Richard III.

 

Jane Zhang

            Singer and actress Jane Zhang, who performs in Cantonese and Mandarin as well as English and Spanish, burst onto the scene in 2005 after her appearance on Super Voice Girl, the mega-popular Chinese singing competition, and her vocal talent quickly propelled her to Chinese superstardom, with frequent comparisons to Mariah Carey and Celine Dion. Her album, Reform, went double platinum within a month, a sales record to this day. Her talents were soon harnessed for the screen, where she contributed the theme song for Gordon Chan’s Painted Skin, and Only for Love for Feng Xiao Gang’s The Banquet. She made her acting debut in 2006 in McDull the Alumni and has since participated in several other productions for large and small screens, including Panda Express and Mulan. Zhang made her American television debut on the Oprah Winfrey Show and she was the first Chinese singer on the red carpet of the Grammys. She performed in a World Peace One concert with U2, Madonna, Pink Floyd and Green Day and appeared at the first New York China Film Festival in 2010 .

 

Sergio Castellitto, President

            Born in Rome, Sergio Castellitto began his career in the theatre after studying at the Accademia Nazionale d'Arte Drammatica, and made his film debut in the early 1980s. An actor whose versatility was apparent early on, Castellitto subsequently worked with some of the leading lights of Italian cinema: Mario Monicelli (Rossini! Rossini!, 1991), Marco Ferreri (The Flesh, 1991), Francesca Archibugi (The Great Pumpkin, 1993, for which he won the David di Donatello Award for Best Leading Actor, and With Closed Eyes, 1994), Giuseppe Tornatore (The Star Maker, 1995, Nastro d'argento as Best Leading Actor), Ettore Scola (Unfair Competition, 2001), Gabriele Muccino (The Last Kiss, 2001), Marco Bellocchio (My Mother's Smile, 2002, and The Wedding Director, 2006), Paolo Virzì (Caterina in the Big City, 2004) and Gianni Amelio (The Missing Star, 2006).

            Castellitto’s talent was noticed by foreign directors as well and he appeared in such films as Luc Besson’s The Big Blue (1988), Jacques Rivette’s Who Knows (2001) and Around a Small Moountain (2009), Sandra Nettlebeck’s Mostly Martha (2001), Paris je t’aime (2006, Isabel Coixet’s segment) and Andrew Adamson’s The Chronicles of Narnia: Prince Caspian (2008). He made his directorial debut in 1999 with Libero Burro and confirmed his filmmaking talent, especially, in the critical and commercial hit Don’t Move (2004), starring Penelope Cruz from a story by his wife Margaret Mazzantini. He has since followed with two more films which he wrote, directed and starred in, Love & Slaps (2010) and Twice Born (2012).

— 30 —

 

Information:    Lison Lescarbeau

                        514 526-5046

                        lisonffm@gmail.com

 

 

 

 

 

 

 

 

38ème édition du Jury FFM

 

 

 

Rachid Bouchareb, Andréanne Bournival, Fridirik Thor Fridriksson

 

Ana Torrent, Jane Zhang et Sergio Castellitto, président

 

 

 

Montréal, le 28 juillet 2014 – La direction du Festival des films du monde a le plaisir d’annoncer la présence de Rachid Bouchareb, réalisateur et producteur franco-algérien, d’Andréanne Bournival, grande dame de la télévision et du cinéma québécois ainsi que du réalisateur et producteur islandais Fridrik Thor Fridriksson qui complètent le Jury international du 38ème FFM. Ces trois nouveaux membres se joignent aux actrices Ana Torrent et Jane Zhang sous la présidence de l’acteur et réalisateur italien Sergio Castellitto.

 

« Nous sommes ravis de recevoir ces six personnalités du cinéma qui jugeront les films en compétition officielle. Leurs horizons différents ainsi que les projets dans lesquels ils s’impliquent, représentent bien l’ouverture sur d’autres cultures que notre Festival prône depuis ses débuts», a déclaré Serge Losique, président du CA du FFM.

 

Accrédité par la FIAPF (Fédération internationale des associations de producteurs de films), le Festival des films du monde est le seul festival compétitif de catégorie « A » en Amérique du Nord.

 

 

 

Le 38ème FFM débutera dans 25 jours, du 21 août au 1er septembre 2014.

 

 

 

Le jury

 

Rachid Bouchareb

 

Réalisateur et producteur franco-algérien, Rachid Bouchareb commence sa carrière comme assistant-réalisateur à la télévision, de 1977 à 1984. Durant cette période, il réalise quelques courts métrages, suivis d’un premier long métrage en 1985. En 1989, il bifurque vers la production en s’associant à Jean Bréhat pour créer la société 3B. Il produira plusieurs films, notamment La Vie de Jésus (1997), L'Humanité (1999) et Flandres (2006) de Bruno Dumont, primés à Cannes.

 

Il réalise ensuite plusieurs longs métrages, dont Poussières de vie en 1995 qui se retrouve en compétition officielle au FFM et par la suite, en nomination pour l'Oscar du meilleur film étranger. En 2001, Little Senegal, en lice pour l’Ours d’Or de Berlin, reçoit le Prix du meilleur long métrage au 11ème Festival du cinéma africain de Milan. Son plus grand succès est le film Indigènes,  nommé pour la Palme d’Or et gagnant du Prix d’interprétation masculine pour l’ensemble de ses acteurs au Festival de Cannes, édition 2006. Rachid Bouchareb reçoit le Prix Henri Jeanson, décerné par la Société des auteurs et compositeurs dramatiques en France, pour l’ensemble de son œuvre en 2006. En février 2009, son film London River reçoit une distinction à la Berlinale et l’acteur Sotigui Kouyaté y reçoit l’Ours d’argent du meilleur acteur.

 

En 2012, il réalise le premier volet de sa trilogie américaine, le road movie Just Like a Woman, suivi en 2013 de La Voie de l’ennemi.

 

 

 

Andréanne Bournival

 

Durant son parcours à la direction des programmes de plusieurs chaînes de télévision, dont notamment Télé-Québec (acquisitions et coproductions), Radio-Canada, TV5 et Canal D, puis à la direction du programme français de l’ONF, Andréanne Bournival a toujours souhaité une présence significative du cinéma d’ici et d’ailleurs au petit écran.

 

Andréanne Bournival a été présidente de l’Académie du cinéma et de la télévision section Québec. Pour elle, le FFM est un passeport pour le monde, une réflexion sur la grande et la petite histoire de l’humanité, une manière de vivre intensément grâce au pouvoir de rêve, à la sensibilité et à la créativité des cinéastes et de leurs équipes. Ce festival 2014 est l’occasion de partager ses coups de cœur avec sa famille et ses amis. Cette année, elle représentera le public au jury du FFM.

 

 

 

Fridirik Thor Fridriksson

 

Réalisateur, scénariste, acteur et producteur de cinéma islandais, originaire de Reykjavik, Fridirik Thor Fridriksson s’illustre dans les années 1980 avec quelques films expérimentaux et des documentaires (The Blacksmith et Rock in Reykjavik).

 

En 1987, il fonde l’Icelandic Film Corporation qui devient très rapidement la plus importante structure cinématographique du pays, en produisant ou coproduisant la majorité des films nationaux. La réputation grandissante de cette société lui a permis d’édifier un imposant réseau de partenaires. Cette reconnaissance l’a amené à coproduire des films comme Dancer in the Dark de Lars von Trier et No Such Thing de Hal Hartley.

 

En tant que réalisateur, il connaît un succès critique international en 1991 grâce à son deuxième long métrage, Les Enfants de la nature, qui se retrouve en compétition officielle au FFM et par la suite, en nomination pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère. En 2006, il a également joué dans le film Le Direcktør du flamboyant Trier et dans Plan B de Jóhann Sigmarsson. Il a récemment produit les longs métrages suivants : Hemma, Des chevaux et des hommes et  Mamma Gógó.

 

 

 

Jane Zhang

 

La chanteuse Jane Zhang, aussi connue sous le nom de Zhang Liang Ying, est née à Chengdu, au Sichuan (Chine) en 1984. Elle chante aussi bien en cantonais, en mandarin qu’en anglais et en espagnol. Inscrite au concours Super Voice Girl, une version chinoise d’American Idol, elle y obtient la troisième place devant un auditoire de plus de 400 millions de personnes. Son album double platine Reform, détient, le record de vente de tous les temps en Chine. Jane Zhang a créé Only for love, la chanson originale de The Banquet du réalisateur Feng Xiao Gang, dont le budget (150 millions de Yuans) représente un sommet dans l’histoire de la production chinoise.

 

En 2009, Zhang a été invitée à chanter pour le Oprah Winfrey Show et elle est la première chanteuse chinoise à fouler le tapis rouge des Grammy. Au cours de sa carrière, elle a été accompagnée par le célèbre pianiste Lang Lang et a chanté aux côtés d’artistes reconnus mondialement comme U2, Madonna, Pink Floyd et Green Day.

 

 

 

Ana Torrent

 

Ana Torrent est une actrice espagnole originaire de Madrid. Elle fait ses débuts en interprétant des rôles mémorables de petite fille perturbée dans trois chefs-d’œuvre du cinéma espagnol des années 1970 :  L’Esprit de la ruche (El Espíritu de la colmena) de Victor Erice, où elle n’a que sept ans, suivi de Cria cuervos et Elisa, mon amour (Elisa, vida mía) de Carlos Saura. En 1974, elle est récompensée aux Fotogramas de Plata. En 1980, elle remporte le prix de la meilleure actrice au Festival des films du monde pour son rôle dans El nido de Jaime de Arminñán. Et en 1983, Torrent tourne dans la série El jardín de Venus de José Maria Forqué.

 

Dans les années 1990, elle tient le rôle d’une étudiante travaillant sur les «snuff movies» dans le premier long-métrage d’Alejandro Amenabar, Tesis. L’actrice apparaît également dans The Tulse Luper Suitcases, un projet multimédia de Peter Greenaway et interprète Catherine D’Aragon dans The Other Boleyn Girl de Justin Chadwick.

 

 

 

Sergio Castellitto, président

 

Acteur et réalisateur italien, Sergio Castellitto fait ses débuts sur les planches en jouant des pièces classiques. Il s’illustre au grand écran en 1983 dans Le Général de l’armée morte de Luciano Tovoli. Il travaillera par la suite pour les plus grands noms du cinéma italien : Mario Monicelli : Rossini! Rossini! (1991), Marco Ferreri : La Chair (1991), Francesca Archibugi : La Grande Citrouille (1993, qui lui vaut le prix David di Donatello), et Con gli occhi chiusi (1994), Giuseppe Tornatore : Marchand de rêves (1995, prix Nastro d’argento), Ettore Scola : Concurrence déloyale (2001), Gabriele Muccino : Juste un baiser (2001), Marco Bellocchio : Le Sourire de ma mère (2002), et Le metteur en scène de nos mariages (2006), Paolo Virzì : Caterina va en ville (2004) et Gianni Amelio : L’Étoile imaginaire (2006).

 

Son talent est également remarqué par les réalisateurs étrangers. On le verra dans Le Grand Bleu (1988), Va savoir (2001) et 36 Vues du Pic-Saint-Loup (2009) de Jacques Rivette, Chère Martha (2001) de Sandra Nettlebeck et Le Monde de Narnia : Le Prince Caspian (2008) d’Andrew Adamson.

 

En 1999, Sergio Castellito réalise Libero Burro. Son talent de réalisateur est encensé en 2004 avec le drame À corps perdus, succès commercial et critique, où il donne la réplique à Pénélope Cruz. Depuis, il a également réalisé en 2010 La bellezza del somaro et Venir au monde en 2012.

 

 

 

— 30 —

 

 

 

Information :   Lison Lescarbeau

 

                        514 526-5046

 

                        lisonffm@gmail.com

 


Share


Back to Press releases list